Votre solution anti-nuisible

Intervention rapide et discrète.

Devis gratuit sur appel.

Sérieux et efficace.

Dans les Alpes Maritimes.

Appel local, non surtaxé

Alexandra Lagoutte
Alexandra Lagoutte
2022-03-04
Merci de lire mon avis client jusqu’à la fin car j’écris ici avec plusieurs mois de recul … Monsieur Poteau est arrivé à 9 heures du matin. Il en est reparti à 18 heures (55m2) Il a inspecté chaque cm de mon appartement. Il a pris le temps et la peine de s’assurer que chaque cm des murs ,plafonds ,meubles soit vaporisé avec sa vapeur sèche . Phobique, Il a su me rassurer non pas par de belles paroles mais par ses actes avec Du matériel professionnel et un professionnalisme hors pair Il faut vivre le traumatisme d’une pièce infectée par des punaises de lit pour comprendre combien l’intervention d’un professionnel est essentielle pour retrouver un appartement sain . Il m’a tout brûlé à la vapeur sèche , Puis terre de diatomée en spray M’a siliconé mes plinthes, mes bords de fenêtre , à inspecté mes armoires , mes vêtements , Jusque ds mes boites à chaussures etc. Monsieur Potteau , Vous avez mon entière reconnaissance. Vous méritez un 5 étoiles 🌟 d’excellence. Je vous donne autorisation d’utiliser les photos et vidéos du travail gargantuesque de cette longue journée pour que l’on prenne conscience de votre travail titanesque fait avec qualité . Avec vous , on est assuré d’un travail immense et radical . Ceci était écrit en novembre 2021. 2 ieme venue en février 2022 car j’avais eu 1 piqûre . Sans pouvoir certifier si c’était celle d’une punaise . Monsieur poteau est revenu et a fait un travail minutieux de nouveau. Nous avons trouvé une punaise ( morte) J’insiste donc sur cette entreprise extrêmement sérieuse et honnête Avec en plus de la bienveillance car celui ci m’a refait l’appartement sans me facturer quoi que ce soit . Il existe encore des personnes qui sont d’honnêtes travailleurs et qui sont attachés à leur réputation . Merci Monsieur Poteau.
Frédéric Costes
Frédéric Costes
2021-11-24
Les échanges avec RP Service ont été clairs et transparents : un très bon expert qui maitrise son sujet. Je recommande vivement.
Sophia Ben Smail
Sophia Ben Smail
2021-09-28
Super service. Le professionnel a été très méticuleux. Je recommande
Chaima Jarrar
Chaima Jarrar
2021-09-20
Service très efficace et il donne de très bon conseil Merci beaucoup
Graine de maman
Graine de maman
2021-09-08
Très pro et de très bon conseil. Je recommande
Marion Germinario
Marion Germinario
2021-08-26
Philippe Coutanceau
Philippe Coutanceau
2021-08-11
J'ai contacté RP Service pour un problème d'acariens encore inconnu en région parisienne, je cherchais une solution depuis plusieurs mois C’est sans doute une des seules sociétés à avoir une page web sur le traitement des pyémotes. J'ai sollicité plusieurs fois Mr Potteau, il a toujours répondu rapidement et agréablement. Grâce à ses conseils, le problème est en cours de résolution. Je le remercie pour son empathie, sa réactivité et son professionnalisme.
Louis JOBEZ
Louis JOBEZ
2021-07-20
Très professionnel !! Très bon contact !! Rapidité et efficacité !! Je recommande vivement !!
nadia ouardazi
nadia ouardazi
2021-06-30
Jassem Le frérot
Jassem Le frérot
2021-06-18
très réactif et professionnel
query_builder

Intervention rapide 6j/7

phone

Permanence téléphonique de 6h30/22h

description

Devis gratuit

phone_iphone

Conseils par telephone

verified

Expert en extermination des nuisibles

Les puces

Société spécialisée dans l’extermination des puces dans les Alpes Maritimes et le Var.

Aphaniptères Longueur adultes : 1-8 mm; couleur brune, corps latéralement comprimé (aérodynamique) et couvert de poils orientés vers l’arrière; yeux réduits ou absents; appareil buccal perceur; absence d’ailes, bien que des embryons d’ailes transitoires apparaissent sur les nymphes de certaines espèces; pattes musculeuses; pattes
postérieures adaptées au saut; métamorphose complète oeuf, larve, nymphe, individu adulte.

Caractéristiques des différentes espèces et de leurs habitats / hôtes

Puce du chat (Ctenocephalides felis) Individu adulte : 2-3,3 mm de long; partie antérieure de la tête plus longue que haute; peignes génal et pronotal proéminents (première dent du peigne génal presque aussi longue que la seconde); section basale des pattes munie d’épines épaisses. Hôte/ habitat : Le plus généralement les félidés, mais aussi le chien, certains autres animaux et l’homme; on les rencontre en particulier dans la litière de l’hôte. De nombreuses infestations constatées dans les locaux commerciaux ou publics ont été dues à des chats semi-sauvages.

Puce du chien (Ctenocephalides canis) Individu adulte : 2-3,3 mm de long; partie antérieure de la tête aussi longue que haute; peignes génal et pronotal proéminents (première dent du peigne génal moitié moins longue que la seconde);
section basale des pattes munie d’épines épaisses. Hôte / habitat : Le plus généralement les canidés, mais aussi les animaux domestiques et l’homme; on les rencontre en
particulier dans la litière de l’hôte.

Puce de l’homme (Pulex irritans) Individu adulte : 2-3,5 mm de long; absence de peignes pronotal et génal; sectionbasale des pattes munie d’épines épaisses. Hôte / habitat : Le plus généralement l’homme, mais aussi le porc, le hérisson, le renard, le blaireau; on les rencontre dans les habitations, généralement dans la chambre à coucher.

Puce du lapin (Spilopsyllus cuniculi) Individu adulte : 1,5-2,3 mm de long; peignes pronotal et génal, ce dernier possédant 5 épines arrondies et verticales; section basale des pattes munie d’épines épaisses. Hôte / habitat : Le plus généralement les lapins, pour lesquels elles sont le principal vecteur du virus de la myxomatose, mais s’attaquent aussi au chat; les femelles sont sédentaires et s’attachent à l’hôte, particulièrement autour des oreilles et de la tête.

Puce tropicale du rat (Xenopsylla cheopsis) Individu adulte : 1,5-2,5 mm de long; absence de peignes pronotal et génal; rangée de poils le long de la partie postérieure de la tête; section basale des pattes munie d’épines épaisses. Hôte / habitat : Divers rongeurs, mais elles s’attaquent également àl’homme; on les rencontre en particulier près des ports.

Puce du hérisson (Archaeopsyllus erinacei) Individu adulte : 2-3,5 mm de long; peigne génal muni de 1-3 épines courtes; peigne pronotal muni de 2-9 épines. Hôte / habitat : Le plus généralement le hérisson, mais parfois ramené dans les habitations par le chien, le chat etl’homme; on les rencontre également dans les jardins et à l’extérieur des bâtiments.

Puce de l’oiseau (Ceratophyllus gallinae) Individu adulte : 2-2,5 mm de long; aucun repli sur la tête permettant de retenir les antennes; peigne pronotal possédant plus de 24 dents; absence de peigne génal; aucune épine sur la section basale des pattes. Hôte / habitat : Le plus généralement les oiseaux nichant dans les climats secs, mais elles s’attaquent également aux animaux et à l’homme; leur infestation se limite le plus souvent à la période de la nichée chez l’oiseau car elles quittent les nids dès que les oisillons s’envolent; on les rencontre en particulier dans les nids sous les toits.

Localisation

Les puces adultes sont exclusivement les parasites d’animaux à sang chaud, en particulier les mammifères, bien que les oiseaux puissent également être infestés. Bien qu’elles montrent certaines préférences pour des hôtes spécifiques, elles peuvent parfaitement infester d’autres animaux en l’absence de leur  » hôte normal « . En fait elles sont plus orientées sur le  » nid  » que sur  » l’hôte « ,  l’adulte peut se nourrir du sang d’un grand nombre d’animaux, la larve requiert des conditions plus précises associées au mode d’habitat et de nidification de l’hôte et non aux caractéristiques de son sang.  Les puces du chat sont à la base de la plupart des infestations, les autres n’étant dues qu’à un certain nombre d’espèces d’oiseaux et d’animaux. Les infestations par Pulex irritans sont désormais rares.

 

L’importance actuelle de Cténocephalides félis peut être expliquée par le nombre croissant d’animaux domestiques présents dans les foyers et par le fait que, bien souvent, leur litière est négligée lors des traitements anti-puces. La présence de moquettes murales crée également un environnement peu perturbé facilitant le développement larvaire, et le chauffage central a fourni aux puces les conditions de température idéales.

Importance

Les puces peuvent être vecteurs pathogènes ou transmettre des vers parasites. La plus sévère infection transmise par les puces est la peste bubonique, dont le bacille est transmis du rat infecté à l’homme par Xenopsylla cheopsis. Par le passé, Xenopsylla cheopsis (puce du rongeur) fut responsable de sévères épidémies de peste bubonique, notamment la  » Grande Peste  » de Londres en 1665. La puce du rongeur est également le vecteur du typhus murin et, en raison de sa grande capacité à s’attaquer à l’homme autant qu’au rat, elle est probablement, parmi toutes les espèces de puces, le vecteur pathogène majeur. La puce du chien est l’hôte intermédiaire de la cénure de taenia multiceps (Dipylidium canicum), dont l’hôte vertébré est généralement le chien et, plus rarement, le chat mais peut parfois être transmis à l’homme.

 

En Europe par exemple, les puces ne sont, d’une façon générale, pas responsables de la transmission pathogène. Toutefois, elles sont extrêmement désagréables en raison des piqûres qu’elles infligent et des stigmates sociaux liés aux puces, profondément ancrés dans les mentalités. Occasionnellement, des problèmes psychologiques surviennent avec l’apparition de parasitose délirante : les victimes
s’imaginent alors infectées d’ectoparasites.

Cycle de vie

Les œufs de puces mesurent environ 0,5 mm de long, sont de forme ovale, de couleur blanc perle, et sont déposés de façon non-discriminatoire sur la fourrure ou les plumes de l’hôte, ou dans sa litière. Ils sont collants et adhèrent facilement au substrat. Quatre à huit œufs sont pondus après chaque repas sanguin, et une seule femelle peut pondre 800 à 1000 oeufs pendant sa vie (qui peut durer jusqu’à 2 ans maximum. Les œufs éclosent au bout d’une semaine environ et donnent naissance à des larves apodes, blanches, très fuselées, mesurant 1,5 mm de long. Elles sont aisément identifiables grâce à leur tête brunâtre sans yeux; mâchoires adaptées à la mastication; trois segments thoraciques et dix segments abdominaux, tous munis de poils; excroissances en forme de patères sur le segment abdominal terminal. Les larves se développent parfaitement dans les environnements sombres et humides, tels que litières animales, moquettes, et se nourrissent de débris organiques et d’excréments de puces adultes.

Ces excréments constituent une large part du régime alimentaire, comme source de sang, dont certaines larves n’attaquant pas l’hôte ont besoin pour se développer. Les larves peuvent également être les prédateurs de petits arthropodes. La litière d’un chat peut contenir une population de puces de 8.000 individus immatures ou de 2.000
individus adultes. Cycle de vie de Ctenocephalides felis 4 semaines à plusieurs mois. Après 2-3 semaines et deux mues successives, les larves mesurent environ 5 mm de long; elles commencent alors à tisser des cocons soyeux, y incorporent des débris organiques, dans lesquels elles pourront passer à l’état de nymphes.

Les larves encoconnées muent ensuite dans les trois jours et donnent naissance aux:

Nymphes, initialement blanc-crème, qui deviennent brun foncé alors qu’elles passent progressivement àl ‘âge adulte. Cette phase est appelée phase passive et les puces peuvent passer l’hiver sous cette forme. La puce adulte sera ensuite stimulée par les vibrations d’un hôte passant à sa portée, et elle émergera du cocon. Ceci explique les attaques massives que l’on constate parfois dans des entrepôts désaffectés. Le cycle de développement de l’oeuf à l’individu adulte est théoriquement achevé en 4 semaines mais il peut être plus long si les températures sont basses.

Méthode de lutte

Le choix de mesures de lutte appropriées dépend dans une très large mesure de l’ampleur de l’infestation. Dans de nombreux cas, on peut facilement lier l’infestation des habitations bien tenues à la présence d’animaux domestiques. Lorsque cela n’est pas la cause, il est nécessaire de déterminer quelles sont les espèces de puces responsables. On
pourra ainsi identifier l’hôte et même le foyer d’infestation. Les mesures de lutte devront être dirigées sur les sujets adultes, les œufs et les larves.

Hygiène

Les puces sont toujours associées à des entrepôts souillés d’une certaine façon. Un nettoyage régulier supprimera les sources de nourriture des insectes et contribuera donc dans une large mesure à leur contrôle. Les vêtements, literies et litières infestées devront être brûlés ou lavés de façon intensive, et des mesures identiques devront être prises à
l’encontre des nids d’oiseaux désertés et des litières des animaux. L’accumulation de débris devra également être dégagée des fissures et lézardes (ex : entre les lattes de parquet) et les zones alentours parfaitement nettoyées.

Insecticides

Les insecticides pourront être utilisés pour traiter les lieux infestés et les protéger de toute réinfestation.

Traitement des hôtes : Divers produits insecticides, spécialement formulés et agréés pour l’utilisation chez l’animal, sont disponibles sur le marché. Seuls ces produits devront être appliqués aux animaux et les instructions du fabriquant devront être suivies à la lettre.

Nous intervenons dans les Alpes Maritimes et le Var,

Contact

Telephone

 06 14 62 35 87

Mail

info@rpservices-groupe.fr

Adresse

RP SERVICES 20, Avenue Félix Raybaud 06130 Grasse. E.I Robert Potteau